Déjà 856309 arbres plantés ensemble  | 
Suivez nos aventures !

Costa Rica

Côte pacifique du Costa Rica. Préservation du littoral et création d'un corridor écologique entre les plantations de palmier à huile et le parc national de Manuel Antonio.


 

 

Enjeux : restauration de l’écosystème « forêt tropicale côtière », préservation de la biodiversité.

Partenaire: Eco Preservation Society

Programme : Corridor écologique, Pacifico Central

Localisation : Costa Rica, Parc National Manuel Antonio, région Pacifico Central, Playa el Rey et Coope Silencio

Bénéficiaires : 100 familles au total, communautés CoopeSilencio et Matapalo.

Implication Up2Green : participer à la plantation de 60000 arbres et proposer des outils de gestion

 

Description plus détaillée :

 

Historique du Projet :

 

EPS, en plus de mener des projets de protection d’espèces menacées au Costa Rica (tortues marines et singes Titi), a lancé en 2010 un projet de préservation du littoral incluant un projet pilote de reforestation (2000 arbres) pour la création d’un corridor biologique. Des inventaires de biodiversité et des relevés GPS sont réalisés et les gardes du parc Manuel Antonio mobilisés. La création d'un centre d'accueil des volontaires est en cours.

 

Contexte du projet :

 

La côte pacifique du Costa Rica, ancienne jungle, s’est continuellement dégradée au cours de ces 50 dernières années.

Le Costa Rica est devenu un pays émergeant et s’est développé à travers un programme agricole national. La déforestation s’est faite au profit de l’introduction de cultures telles que la banane, le riz et l’extension de l’élevage. Les investisseurs ont importé leur vision d’un paradis tropical en érigeant des stations balnéaires modernes entourées de cocotiers, espèce exotique et envahissante ne permettant pas le maintien et le développement de la faune et de la flore native.

De cette façon, le singe Titi, plus petit des primates terrestre, a progressivement vu son habitat naturel disparaître ce qui l’a confiné dans des espaces restreints, isolés et inhospitaliers le mettant en danger. Sans intervention et création de corridor biologique, l’espèce serait vouée à disparaître, comme l’ensemble de cet écosystème unique au monde.

Par ailleurs le parc National de Manuel Antonia est le parc national du Costa Rica le plus fréquenté. En plus des cocotiers, se développent des herbes invasives et la culture des palmiers à huile gagne du terrain, tout comme l’urbanisme au nord du parc.

Il est donc indispensable de proposer des solutions pour contrer l’effet des plantes invasives en plantant des espèces tolérant la salinité de l’eau telles que des espèces de mangrove et d’autres ,représentatives de la diversité biologique de cet habitat.

 

Objectifs généraux et spécifiques :

 

-         Restauration de l’écosystème « forêt tropical côtière »

+ Planter 60 000 arbres jsuqu'en 2013

+ Appliquer les principes d’analogie forestières et choisir des espèces telles que :

-          Roble de savana (Tabebuiarosea)

-          Guanacaste (Enterolobiumcyclocarpum)

-          Guapinol (Hymenaea courbaril)

-          Guayaba(Psidiumguajava)

-          Poró de cerca (Erythrinacostaricensis)

-          Cenízaro (Samaneasaman)

-          Almendro de playa (Terminaliacatappa)

-          Casco de venado (Bawinhiacoccinea)

-          Carboncillo (Zapotecacostaricensis)

-          Carboncillo (Albiziacarbonaria)

 

-         Faciliter la réapparition d’espèces végétales et animales natives

+ Favoriser les espèces ligneuses servant de niche écologique

+ Créer un couloir écologique pour le déplacement des espèces

+ Favoriser les échanges génétiques entres les espèces

 

-         Sensibiliser la société civile

+ Impliquer les communautés de CoopeSilencio et de Matapalo pour les travaux de reforestation

 

-         Sensibiliser les industriels et les investisseurs

+ Réaliser des sensibilisations durant les temps de travail, et introduire des espèces natives dans les parcelles cultivées ou réservées aux touristes

 

Description des bénéficiaires :

 

CoopeSilencio est une communauté coopérative qui est située à 5 km à l’Est de Playa el Rey, près de l’embouchure de la rivière Savegre, qui représente un hot-spot de biodiversité. CoopeSilencioa été fondée en 1972 par un groupe de 40 familles costaricaines. Elle en compte désormais plus de 100. L’économie de ces familles est basée sur une plantation de palmiers à huile de 500 Ha. On y trouve une tienda, un élevage de poulet, des plantations de Teak, une scierie et un magasin de meubles. La coopérative gère également un centre de réhabilitation d’animaux sauvages. La communauté met à disposition des terres pour les pépinières et produit du biocharen partenariat avec EPS.

Matapalo est une communauté bien plus grande et diversifiée. La plupart de habitations et des commerces sont construits de manière illégale sur des aires protégées, à l’intérieur de la zone tampon maritime de 200m.  L’intégration de la communauté dans les programmes de sensibilisation et de réhabilitation est indispensable pour étendre vers le sud de la côte le programme, d’autant plus qu’elle représente un lieu de reproduction phare pour les tortues marines.

Blog Foret

Le moteur de recherche

Up2green Reforestation a développé le 1er moteur de recherche et de reforestation en ligne qui permet à tout internaute de planter gratuitement des arbres au fil de ses recherches sur Internet. Le moteur www.up2green.com permet en effet de collecter gratuitement des crédits arbres au fur et à mesure de ses recherches puis de choisir les planter sur la Planète parmi les programmes de reforestation soutenus par l’association.

Lire la suite

Intérêt de l'agroforesterie

Lire la suite

Les enjeux de la reforestation

Devant les impacts de la déforestation telles que le réchauffement climatique, le recul de la biodiversité, la pollution des sols et l’appauvrissement des populations rurales, différentes mesures correctives doivent se développer, d'autant plus que la population mondiale augmente avec le besoin de convertir des terres forestières en terres de production. Planter des arbres est une nécessité pour notre planète et la reforestation doit devenir une préoccupation majeure.

Lire la suite